À propos de nous

Parallèle 49, un rêve un peu fou devenu réalité

Ayant déjà touché à l’acériculture au début de la vingtaine, Carol Martel a renoué avec cette passion au printemps 2019, la poussant cette fois-ci un peu plus loin avec ce qui fut pour lui une révélation : le sirop de bouleau.

C’est en goûtant à un produit déjà existant qu'il a été frappé par l'idée qu'il serait en mesure de créer non seulement son propre sirop de bouleau, mais un sirop qui se démarquerait. Étant un grand passionné, il s'est documenté à fond sur le sujet, approfondissant ses connaissances sur les caractéristiques de l’arbre jusqu’aux propriétés multiples du sirop de bouleau, en passant par les différentes techniques de production. De test en test, il a créé non seulement un produit de qualité, mais a aussi développé sa propre méthode de production, qui se colle aux valeurs prônées à travers Parallèle 49.

Il était en effet impensable pour lui de créer un produit 100 % naturel, provenant de la nature, en ne respectant pas cette dernière. C’est pourquoi, tant dans la récolte de la matière première qu’est la sève que dans la transformation de celle-ci pour en faire le sirop, il s’assure d’avoir le moins d’impact possible sur l’environnement. Par exemple, aucune énergie fossile n’est utilisée pour la transformation. C’est pour lui une question de conscience.

énorme bouleau

Pourquoi Parallèle 49? Au départ, le nom choisi pour l'entreprise fait référence à notre localisation géographique, au nord du Lac-Saint-Jean. Puis il fait également un petit clin d’oeil à l’âge auquel Carol a osé se lancer dans cette aventure. 

La première saison officielle pour Parallèle 49 a été le printemps 2020, où quelque 150 litres de sirop de bouleau blanc ont été produits de façon artisanale.

À l'automne 2020, la conjointe de Carol, Isabelle Gagnon, déjà bien impliquée dans plusieurs aspects de l'entreprise et partageant ses valeurs, devenait officiellement associée dans Parallèle 49.  

Puis, à l'automne 2021, Carol et Isabelle ont réalisé un rêve en acquérant les terres où ils entaillaient les bouleaux. Cela leur a permis de passer à un  niveau supérieur pour la saison 2022. En effet, la tubulure remplace désormais en majorité les chaudières pour la récolte de la sève de bouleau, permettant d'entailler quelque 1 400 arbres au lieu de 600, et la production peut maintenant s'effectuer dans un véritable atelier plutôt que dans la maison familiale. 
 

« Nous tenons à remercier tous ceux et celles grâce à qui ce qui était un rêve un peu fou est maintenant réalité. Sans tous ces gens, Parallèle 49 n’aurait pas pu voir le jour et devenir une entreprise qui a le vent dans les voiles. Et ce n'est pas fini car nous avons encore tout plein de projets en tête! Nous remercions également tous ceux et celles qui nous suivent, pour leur engouement et leur appui indéfectible. 

Au plaisir de vous faire découvrir notre produit et ses multiples possibilités! Nous vous souhaitons de vous régaler et de faire du sirop de bouleau un incontournable de votre cuisine! » 

Carol Martel et Isabelle Gagnon, propriétaires

Isabelle et Carol sur le domaine où est maintenant produit le sirop de bouleau Parallèle 49.